Rangement mobile à vertu pratique.

L’ensemble de mon « matériel » est rangé de façon toute à fait anodine et discrète chez moi. Un grand coffre contient livres spécialisés, jeux de tarots et oracles, bougies et les quelques sacs dont je me sers de temps en temps quand il s’agit de ne pas être chez moi. Les plantes sont à la cuisine, dans le placard à plantes, les huiles végétales et essentielles dans leur petite boites bien rangée à la salle de bain et les pierres, également dans une petite boite/sac, bien rangées dans un désordre total.

J’ai également un petit meuble à tiroir, nommé « l’armoire à mojos » qui contient des bougies, encens, et autres bordels, petit meuble sagement agencé dans le salon et ayant l’air tout à fait décoratif.

Si j’ai tout ce matériel, c’est que j’en avais usage dans ma pratique il y a quelques années. Depuis, bien des choses ont changées et tout ça ne m’est plus du tout nécessaire, je les ai gardé par esprit pratique et sentimentalisme, mais actuellement, ma pratique va se résumer à des huiles/plantes, des petits artisanats maison, des bougies, des jeux (oracles, tarots, runes) et puis c’est tout. Le temps des vapeurs entêtantes d’encens, des rituels avec cercle qui duraient vingt plombes et des supers objets rituels trop bien trouvés en boutique éso pour la modique somme d’un demi loyer et made in china, c’est finit. (il y a en a des biens, des objets et des boutiques éso, il y en a des biens.)

1412422346454033

Ma pratique est plutôt dépouillée en terme de « matos » je n’ai donc pas grand chose à transporter, je dirais qu’il y a quatre degrés de mobilité.

Le premier, le plus léger : dans mon sac à main j’ai toujours un couteau suisse (sauf quand je l’oublies quelque part….), mes petits gris gris maison, une corde tissée, des petits objets divers. Et mon petit flacon perso. Le petit flacon perso c’est une préparation home made par mes petites pattes, un mélange d’huiles (végétales et essentielles) qui a pour but de travailler quelque chose de précis en interne, au niveau psychique/énergétique/ physique.  Parfois, mon sachet de rune se joint à la fête mais c’est rare, je favorise les petits sacs.

Deuxième degré : le petit sac en tissu orange. C’est un sac en tissu synthétique, donné par une amie pour je ne sais plus quelle occasion « tiens, les couleurs m’ont fait penser à toi, puis ces motifs 70’s ça te va bien, alors prend-le ». Très bien, je le prends. Dans ce petit sac, divers petits objets trouvés par terre. Je trouve rarement des trucs au sol, mais ce n’est jamais anodin. Comme qui dirait. Des pièces rouges pour le passeur, des objets du quotidien mais qui vont toujours prendre un sens. J’en ai deux de ce genre là toujours dans le petit sac orange. Il y a, dans mon sac, (air de petit jeux/comptine façon maternelle) : des offrandes diverses (bonbons, sucettes, tabac), des briquets (parce que), des bougies chauffe plat, des petites plantes perdues mais au bon endroit. Et surtout, mon petit sac orange ne se promène jamais tout seul. Il est ou dans le sac à main, ou dans le sac rouge.

Le sac rouge est le troisième degré. Il fut un sac à main, datant d’une époque ou j’arrivais à trouver un sarouel joli (mais de loin)(je n’ai pas envie de parler de cette époque….*soupir*). Raccord avec cette époque, il est d’un rouge feu très vif, avec des broderies dorées, des petites perles et tout le tralala. Ce n’est pas très discret. Alors je range dans ce sac rouge le petit sac orange, et comme je ne ferais pas de doublon (quoi qu’il en soit j’ai toujours mon sac à main sur moi), se rajoute dans ce sac-ci des carnets, des stylos. Un appareil photo, une carte, des chaussettes de rechange pour après la marche dans la boue et des jeux de cartes. Des kleenex, une bouteille d’eau et une boite de gâteaux. Le sac rouge s’ouvre vers le monde extérieur comme qui dirait.

Quatrième et dernier degré de mon petit soucis mental de rangement et d’organisation en poupée russe : le sac bleu et noir. Ce sac est une affaire : payé huit euros au lieu de vingt-six. C’est quand même sympathique les erreurs d’étiquetage, parfois. Belle surprise. Alors je me suis dis que ce gros sac rectangulaire en toile avait sa place dans mon processus de rangement mobile. On trouve dans ce sac : le sac rouge qui contient le sac orange, une couverture/plaid, des bouquins, encore des jeux de cartes, parfois des bouteilles (en cas de célébration, son format est pratique), des écharpes et des fils en cas d’envie de bébé tissage improvisé, disons pour résumer : tout matériel envisageable encore non cité, et souvent, ma trousse médicale de base.

1414395620722258

Je n’ai jamais réfléchit à ces choses là. De ce qu’il m’a semble entrevoir, le sac de sorcière pourrait être paré de voiles mystiques et symboliques, et c’est ok. De mon côté, il s’agit juste de tentatives plus ou moins conscientes de m’organiser de la façon la plus efficace qui soit.

Pour être honnête, je peut tout à fait aller me trimbaler sans rien dans un esprit sorcier. Le dénuement matériel. Et j’aime ça.

Tout ce qui m’est nécessaire au final, quand je vais me promener pour pratique : moi-même, mon téléphone pour des raisons de sécurité (selon où je vais gambader) mon tabac (fumeuse, c’est mal, bah) et une bouteille d’eau.

No more, no less.

La plupart du temps, quand je sors les différents degrés de mobilité, c’est que je ne vais pas crapahuter toute seule. Alors je prends ce que j’ai, et qui pourrait plaire/être utile aux personnes m’accompagnant, pour qu’elles aient accès à différents outils selon leur bon vouloir, dans une démarche de partage et d’ouverture. Mon côté maman/animatrice/grande soeur.

En conclusion, rien de passionnant ou novateur par ici, juste ma vision de l’organisation mobile. Ayant un dos pourri et une grande tendance à me prendre mon pied dans mon pied, je favorise le minimum et le solide dans ce que je souhaite transporter.

tumblr_mo97ua1woP1qmnndio1_500

Les autres participation du collectif Sylphe :

Lyra et son coffre aux merveilles 

Rhi et son matériel déaniste

Waldature et le witch bag 

Aranna et l’organisation

La boîte à malice de Musheart

Le vrac de Brume Follet

sylphe4

Publicités

3 réflexions sur “Rangement mobile à vertu pratique.

  1. Pingback: En vrac ! | L'Ile aux Feuilles

  2. Pingback: C’est comme une trousse de maquillage mais avec des os. | La Messe des Pâquerettes

  3. Pingback: [SYLPHE] Dans les poches d’un Sorciéron… | L e    C a i r n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s